- 10 pistes informatisées
– A partir de 3ans (boules légères, barrières & toboggans)
– Pistes accessibles aux personnes handicapées

Règles:

Une partie de bowling se joue en 10 « Frames ». A chaque frame on dispose de deux
lancers. Si on fait tomber toutes les quilles du premier coup, c’est un « Strike » et on
n’effectue pas le deuxième lancer. Si il reste des quilles, on lance une deuxième fois la
boule, et si on fait tomber toutes les quilles restantes, c’est un « Spare », sinon c’est
un « Trou ».
A chaque frame, on lance donc une ou deux boules. Le calcul des points est le suivant
:
1 : chaque frame rapporte simplement le nombre de quilles tombées si c’est un trou
2 : si c’est un spare, on compte en plus le nombre de quille qui seront abattues par la
boule suivante 3 : si c’est un strike, on compte en plus le nombre de quille qui seront
abattues par les deux boules suivantes. Une petite remarque : à la dernière frame, si
on fait un strike, on a droit à deux boules supplémentaires pour calculer les points, et
à une boule supplémentaire si c’est un spare. On peut donc jouer trois boules à la
dernière frame.
Au maximum, c’est à dire si on ne fait que des strikes, on a à chaque frame 10 points
pour les quilles abattues plus deux fois 10 points pour les quilles abattues par les deux
boules suivantes. On a donc un total de 30 points par frame soit 300. Pour cela, c’est
12 strikes de suite que l’on devra réaliser (un par frame plus deux supplémentaires à
la dixième frame).

Les chaussures:

Les chaussures pour monter sur la piste sont particulières : le talon est constitué d’un
plastique ne laissant pas de trace sur le bois de l’approche, et la semelle est en cuir
doux (genre daim). Vous verrez que le dernier pas de la course est un pas glissé : pour
un droitier, lors de ce dernier pas, le pied droit reste à sa place, et on se fend en
faisant glisser le pied gauche. La semelle de la chaussure de bowling permet ce glissé.
Attention, le début de la piste est enduit d’une couche d’huile. Si vous dépassez la
ligne de faute, vos chaussures vont devenir glissantes et vous faire chuter ! Alors, pensez à essuyer vos chaussures sur les tapis prévus pour cela s’il vous arrive
de dépasser la ligne de faute.

Les boules:

Diamètre approximatif : 22 cm
Poids : de 4 à 7 Kg ( 9 à 16 livres) et de 2.6 à 2.7 Kg ( 5 à 6 livres) spécialement adapté
aux enfants Il y a trois trous dans les boules, le plus gros pour le pouce, les deux
autres pour le majeur et l’annulaire.
Lors du lâcher, c’est le pouce qui part en premier, suivi des deux autres doigts.

Les quilles:

Dimensions approximatives : Diamètre : 11,5 cm
Hauteur : 38 cm
Poids : à peu près 1,5 Kg

La piste:

Dimensions approximatives :
Longueur de la ligne de faute jusqu’au fond : 20 m
Longueur de l’approche (avant la ligne de faute) : 5 m
Largeur : 1 m

La piste de bowling est constituée de bois de pin et d’érable, nivelée polie et vernie.
Elle est enduite régulièrement d’un film d’huile sur à peu près les 2/3 de sa longueur.
C’est pour cela que vous voyez les boules des « pros » changer de direction un peu
avant les quilles, pour se diriger vers la « une »
On trouve un ensemble de repères : des points sur l’approche, des flèches sur la piste:
Choisir une boule:

En général, le choix ne manque pas dans les râteliers et vous devez choisir une boule.
Au début, ne choisissez pas une boule trop lourde; par la suite vous pourrez en
augmenter le poids sans fatigue, ni perte de contrôle. Les boules de poids identique
sont en général de même couleur. Une fois que vous avez trouvé une boule d’un bon
poids pour vous, restez dans la même couleur.Vérifiez ensuite que le perçage vous convient. Pour cela, mettez votre pouce dans
l’orifice le plus gros, et en étendant la main, la première phalange du majeur et de
l’annulaire doit arriver au niveau des deux autres trous.
Une fois sur la piste, vous prenez votre boule en mettant d’abord l’index et l’annulaire
puis le pouce. Au moment du lâcher, c’est le pouce qui part en premier.

Comment faire un strike?

Dans un strike parfait, la boule percute la quille n°1 légèrement sur la droite (pour un
droitier). La 1 renverse alors les quilles 2, 4 et 7 pendant que la boule renverse la 3. La
3 renverse à son tour les quilles 6 et 10, et la boule continue son chemin pour
renverser la 5 (qui entraîne la 8 et la 9). Heureusement, il arrive de faire des strikes
sans être aussi précis, mais au minimum il faut toucher la une.
Pour un débutant, on peut conseiller de jouer en boule droite et flèche 2 comme sur le
schéma : Quand vous lancez la boule, il faut prendre ses repères au pied pour la
position de départ et viser la flèche, pas les quilles. Pour un début, visez la flèche 2 et
faites quelques essais pour déterminer votre position de départ. Si la boule passe à
droite de la une, déplacez votre point de départ vers la droite. Si la boule passe à
gauche de la une ou si elle la percute trop pleine, déplacez votre point de départ vers
la gauche.
Pour déterminer la distance de départ depuis la ligne de faute, voir la course.
Comment convertir ses spares :
Pour convertir un spare, il faut atteindre une quille qui n’est pas forcément la 1. Pour
cela, continuez à viser la flèche 2 comme pour un strike, mais déplacez votre point de
départ selon la règle dès 3-6-9 :
quilles 1 et 5 : position de strike
quilles 2 et 8 : trois lattes à droite
quille 4 : six lattes à droite
quille 7 : neuf lattes à droite
quilles 3 et 9 : trois lattes à gauchequille 6 : six lattes à gauche
quille 10 : neuf lattes à gauche

La course :

La marche d’approche consiste en 3 pas normaux, et un pas glissé. Il est inutile de
courir, cela n’accélèrera pas la boule.
Durant toute la course, la boule suit une trajectoire située dans un plan vertical qui
passe par la flèche 2; c’est en respectant ce principe que vous serez précis.
La vitesse de la boule peut être modulée par l’amplitude du mouvement de la boule
pendant la course, mais plutôt que d’essayer de lancer une boule puissante, préférez
la précision et la régularité du geste.
Pour savoir d’où partir, compter à peu près 4 pas normaux et demi jusqu’à la ligne de
faute.

Le lâcher :

Le lâcher est l’instant où la boule quitte la main du joueur. Cet instant a été préparé
par toute la course et elle est déterminante.
Pour un début, de simples conseils : au moment du lâcher, la paume de la main doit
être tournée vers le haut, le poignet rigide et droit et la main toujours dans la même
position d’un lancer à l’autre. Tant que vous garderez le pouce vers le haut, la boule
ira droit.
Si vous voulez donner plus « d’action » à votre boule, « tirez sur vos doigts » quand le
pouce est sorti.
C’est à dire qu’une fois que le pouce est sorti, levez le bras vers le haut pour terminer
votre geste; avec le poignet et la main rigide, vos deux doigts
vont donner à la boule une impulsion qui va la faire tourner et lui donnera plus
d’énergie en arrivant sur les quilles.
Enfin si vous voulez avoir une boule courbe, tournez votre poignet de 45° vers la
gauche, et cette impulsion fera en plus tourner la boule vers la gauche en arrivant
vers les quilles.

La priorité :

Pour terminer, si vous jouez à côté de joueurs expérimentés, pensez à respecter
quelques règles de politesse, ils vous en seront reconnaissants.
Si un joueur est monté sur l’approche, les joueurs à sa droite et à sa gauche doivent
attendre qu’il ait joué sa boule pour monter sur l’approche.
Si deux joueurs se préparent à monter sur l’approche en même temps, le joueur à
droite a priorité sur le joueur de gauche.

MAIS CE QUI COMPTE LE PLUS C’EST SURTOUT DE VOUS AMUSEZ ET DE PRENDRE
DU BON TEMPS !!!

Loading